FORMATEUR : Une fonction qui ne s’improvise pas…

Sous la responsabilité d'un animateur de la formation ou d'un chef d'entreprise, le (la) formateur(rice) intervient comme permanent ou vacataire, dans le cadre d'un programme de formation et sur la base d'un référentiel dans un métier pour lequel il (elle) détient un niveau de qualification reconnu.

 

Le (la) formateur(rice) assure la formation des apprenants dont il (elle) a la charge; ce qui intègre de sa part une démarche pédagogique adaptée, la maîtrise des connaissances techniques du métier ainsi que celles concourant à l'insertion, au maintien ou à l'acquisition de nouvelles compétences pour l'apprenant dans le secteur d'activité ciblé par la formation.

 

Le (la) formateur(rice) a la capacité, d'une part, à délivrer une action de formation concourant à l'accès à l'emploi d'apprenants et, d'autre part, à former des salariés d'entreprise sur des formations inhérentes à leur plan de formation. Ainsi il (elle) doit être en mesure d'adapter sa démarche pédagogique et ses méthodes d'enseignement selon le public qu'il (elle) aura en face à face.

 

Le (la) formateur(rice) s'assure de l'actualisation de ses connaissances par une veille (juridique, normative, professionnelle et pédagogique) constante. Il (elle) utilise des outils d'évaluation, permettant d'une part de vérifier les acquis des apprenants et d'autre part évaluer sa prestation afin d'apporter des actions correctives si nécessaire.

 

Avec sa connaissance de l'environnement professionnel, institutionnel et associatif, le (la) formateur(rice) en formation professionnelle accompagne les apprenants dans leur parcours de formation et d'insertion professionnelle.

 

Les principaux sets de compétences évalués sont les suivants :

  • ·         Connaître et comprendre le contexte d’intervention du formateur professionnel.
  • ·         Rédiger une fiche de séance pour préparer une session de formation.
  • ·         Animer une séance de formation.
  • ·         Être capable de distinguer les différents niveaux des apprenants tout au long de leur parcours de formation.
  • ·         Savoir accompagner les apprenants dans leur parcours.
  • ·         Savoir maintenir et développer la qualité de ses interventions.

 

A l’issue de la formation, le stagiaire se verra remettre un diplôme de « formateur » de niveau III (BTS Bac+2) inscrit au Répertoire National de la Certification Professionnelle.

 

L'accès privilégié à ce titre est la Validation d'Acquis et d'Expérience.

La formation initiale comprend, elle, 300 heures de formation pour une session de 4 à 12 personnes.

Téléchargements:

Les étapes de la VAE