SAUVETEUR-SECOURISTE DU TRAVAIL

Formé aux premiers secours, le sauveteur-secouriste du travail effectue les gestes de premiers secours en cas d’accident du travail ou de malaise, en attendant l’arrivée des secours spécialisés.

 

Quel est le rôle du sauveteur-secouriste du travail ?

Le rôle du sauveteur-secouriste du travail est d’apporter les premiers secours à une personne en cas d’urgence, et donc de sauver des vies sur le lieu de travail. Il intervient seulement pendant quelques minutes, le temps que les secours spécialisés arrivent et prennent la victime en charge. Les trois premières minutes qui suivent le malaise sont les plus importantes. Ainsi, il ne doit pas perdre du temps à aller chercher du matériel.

Le sauveteur-secouriste agit sur le territoire de l’entreprise, mais en tant que citoyen, il peut apporter son aide à n’importe quel autre citoyen (article 223-6 du Code pénal). Le SST a également un rôle de prévention puisqu’il repère les situations à risques dans l’entreprise et en informe les responsables.

 

La présence d’un sauveteur-secouriste est-elle obligatoire dans l’entreprise ?

La présence d’un sauveteur-secouriste est obligatoire dans les ateliers où des travaux dangereux sont effectués ainsi que dans les chantiers dangereux où travaillent au moins 20 personnes pendant plus de 15 jours. Les sauveteurs-secouristes du travail doivent représenter 10 à 15% des effectifs du chantier ou de l’atelier.

 

Comment devenir sauveteur-secouriste du travail ?

Pour devenir sauveteur-secouriste du travail, un salarié doit suivre une formation dispensée par un formateur de sauveteur-secouriste du travail certifié. Après avoir réussi les exercices d’application de la formation, le salarié obtient un certificat de sauveteur-secouriste du travail valable 24 mois au niveau national. Les compétences du SST doivent donc être évaluées et actualisées tous les 2 ans, par un Maintien et Actualisation des Compétences (MAC), appelée aussi "recyclage". La formation de sauveteur-secouriste du travail peut avoir lieu dans le cadre de la formation professionnelle continue.

 

Quelle différence entre SST, PSC1 et AFPS ?

Depuis le 1er août 2007, l’AFPS (Attestation de formation aux premiers secours) a été remplacée par le PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). Une personne titulaire du SST peut prétendre à une formation de secourisme nécessitant le PSC1, mais pas le contraire. Pour obtenir le SST, une personne titulaire du PSC1 doit suivre un module de formation spécifique. En effet, le PSC1 enseigne aux citoyens les rudiments des premiers secours tandis que le SST est une formation liée au milieu professionnel. Ainsi, un SST connaîtra mieux les risques liés à son environnement de travail.

 

La réglementation :

Article R4224-15, créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V).

Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :

1) Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux;

2) Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.

Se reporter aux articles suivants L4121-1 à L4121-5 ainsi qu’aux articles R. 4224-14 et suivants.

Validation :

Il est délivré au stagiaire ayant suivi la formation avec succès une carte de sauveteur secouriste du travail.

Validation délivrée par l’INRS. Habilitation S.S.T. INRS N° 1514/2012/SST-1/04

 

 

 

TELECHARGEMENT

Notre catalogue

 

Formation SST

Formation MAC SST

 

 

LEXIQUE

 

SST

Sauveteur-secouriste du travail.

 

MAC

Maintien et Actualisation des Compétences.

 

AFPS

Attestation de formation aux premiers secours.

 

PSC1

Prévention et secours civiques de niveau 1.